28 juin 2015 ~ 0 Commentaire

« Dépot »

Comment alléger ma tête lourde, encombrée par des bagatelles de la vie, pour me laisser un endroit de respiration ? Un espace de vide, pas comme l’espace entre deux mots où un mot en appelle déjà un autre et l’enchainement ne s’arrête pas et épuise.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Journalduntoquard |
Timedead |
Rebecca, 15 ans, ma vie. |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Bog3
| Taistoinettoie
| °O o ° * Laur'AnA * °...