Archive | août 2015

25 août 2015 ~ 0 Commentaire

« la perfection »

Quand il y a trop de vagues, que c’est bon de regarder une surface lisse, belle, jeune. D’imaginer que derrière cette perfection, aucun problème, aucune question ne se posent, que la réflexion est facile et gagnante à tous les coups…

Lire la suite

25 août 2015 ~ 0 Commentaire

« trop »

Quand il y a trop de choses, d’informations, les prendre les unes après les autres et ne pas s’en faire. A l’impossible, nul n’est tenu. Ne pas oublier le plaisir non plus…et si les autres, les demandeurs ne comprennent pas, tenir bon, malgré leur désapprobation. Ne pas s’oublier,  le sablier du temps lui, le fait […]

Lire la suite

24 août 2015 ~ 0 Commentaire

« les larmes »

  Les yeux gonflés par les pleurs. Je suis fatigué. L’émotion est terminée, bien achevée, passé à autre chose ! Mais mon corps a gravé cette tristesse si profonde, avec ses hoquets de larmes et ne s’en défait pas si facilement. Il remettrait bien le couvert ! Bon à rien, vite au lit,

Lire la suite

24 août 2015 ~ 0 Commentaire

« les regrets »

Des regrets existent, mais est-il vraiment trop tard ? Les erreurs ne doivent-elles pas être commises pour s’en mordre les doigts et ensuite avec effort changer le courant de l’eau ? Sans constat, pas de réorientation de trajectoire. Sans constat, pas de sensations de perte non plus. Ce qui est vraiment passé, c’est le temps, pourtant indispensable […]

Lire la suite

23 août 2015 ~ 0 Commentaire

« insouciance »

Derrière les volets, j’imagine des rires, des phrases qui fusent, des envies superficielles, la beauté de ces  filles et gars jeunes, minces et inconséquents, ne se posant pas de questions, ne regardant pas derrière. Moi qui suis vieux et qui n’est jamais connu cet état. En tous les cas, qui ne l’a pas vécu dans […]

Lire la suite

23 août 2015 ~ 0 Commentaire

« l’appui »

Elle s’appuie sur une longue rambarde. Depuis toujours, je l’ai vu  prendre cette position déhanchée, le corps presque avachie, les rambardes faisant comme partie d’elle. Je ne peux l’imaginer sans ce long tuyau souvent métallique.

Lire la suite

23 août 2015 ~ 0 Commentaire

« la mort à 9 ans »

Pourquoi le garçon d’en face, il n’a que 9 ans, répète qu’il veut mourir, que ce monde n’est pas fait pour lui ?

Lire la suite

23 août 2015 ~ 0 Commentaire

« baisse le regard »

Ouvre tes oreilles et baisse le regard. Entends la musique des mots, la modulation de la voix. N’ouvre pas les yeux ! L’image nécessaire à d’autres moments, là, va parasiter l’écoute. Dirige toi vers la mélodie qui t’a le plus séduite : le vibrato, le choix, l’enchainement, le sens éventuellement des signifiants employés. Les faire coller à […]

Lire la suite

23 août 2015 ~ 0 Commentaire

« on, aide »

Long, rond, raide, fin, mince, maigre. Choisir qui l’on connait sur ces mots qui deviennent critères. Mince, alors !

Lire la suite

22 août 2015 ~ 0 Commentaire

« bilan »

Comment accepter de vieillir, de voir son image se flétrir quand rien n’a encore été réalisé ? Enfin rien, c’est l’ancien qui dit ça. Aucun n’est capable de dire ce qui est bien, juste apte à cracher ce qui pourrait être mieux, ou l’inachevé. Quand je regarde derrière moi, de quoi puis être fier ? Deux- trois […]

Lire la suite

Journalduntoquard |
Timedead |
Rebecca, 15 ans, ma vie. |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Bog3
| Taistoinettoie
| °O o ° * Laur'AnA * °...