Archive | octobre 2015

27 octobre 2015 ~ 0 Commentaire

« bonheur »

Il y a une pente qui se dévale lentement, il s’agit de ne pas tomber et de ne pas sombrer. Un bon-heur. Où est l’amour ?

Lire la suite

Tags:

26 octobre 2015 ~ 0 Commentaire

« foutaises »

Il sait que ça le rend malheureux alors pourquoi continue-t-il ? Ce serait pourtant simple. Par bravade, par goût du malheur ? Par dégoût du bonheur ? Ce n’est pas bon. C’est enfermer le bonheur (la nature, le foin, la gaieté, les couleurs) dans une cage pour se le garder. Une idée aigre-douce du bonheur, où tout irait […]

Lire la suite

Tags:

26 octobre 2015 ~ 0 Commentaire

« champs de vision »

Loin des yeux, loin du cœur. Cette expression lui va comme un gant. Comment est-il possible que disparaissant de son regard, les gens deviennent insignifiants, ne comptent plus et que d’autres sous son champs de vision prennent toute l’importance ? Une difficulté à percevoir  un manque dans le tableau de la vie et à laisser faire, […]

Lire la suite

Tags:

26 octobre 2015 ~ 0 Commentaire

« supporter »

Ça se dénude et se poursuit d’incertitudes en incertitudes. Qui a toujours été là, mais elle était considérée avant comme une  ennemie quand aujourd’hui, elle est une compagne à supporter. Incertitude, solitude, ces deux mots consonent de la même façon. A supporter.

Lire la suite

Tags:

25 octobre 2015 ~ 0 Commentaire

« non »

Il franchissait les interdits quand ça l’arrangeait. Quel mauvais exemple ! Un interdit, un vrai, disparaissait. Parfois, il en rajoutait quand ça l’arrangeait. Il avait sa propre morale. Un très mauvais exemple. De ce fait, l’interdit, déjà attrayant, n’était en plus pas dangereux. Le rêve de l’impunité ! Non, les enfants, sans discuter, ça c’est interdit !

Lire la suite

Tags:

25 octobre 2015 ~ 0 Commentaire

« paspas »

Comment sentir le moment ? S’il s’arrête avant, il a peur de se stopper trop tôt et de peut-être souffrir. S’il avance davantage, toujours à l’aveugle, le bout de son pied dépasse la limite et tout son corps est engagé dans l’erreur et dans la douleur. La première souffrance, celle qui l’effraye, ce n’est pas vraiment […]

Lire la suite

25 octobre 2015 ~ 0 Commentaire

« écriture »

Si il n’y avait pas l’écriture qui soutient quelque chose, l’idée d’améliorer son dit, sa pensée, une connaissance de soi (une parmi d’autres), il s’allongerait et n’aurait pas envie de se relever. C’est sans arrêt, le plaisir est pendant que les mots se mettent les uns après les autres. Là, ça court à perdre haleine, […]

Lire la suite

24 octobre 2015 ~ 0 Commentaire

« image »

Encore une déception ! Vite, voiler pour ravaler sa peine, pour se faire croire qu’on s’est trompé. Non ! Au contraire, s’arrêter pour comprendre, pour accuser le coup, pour ne plus fantasmer sur une image trompeuse.

Lire la suite

Tags:

24 octobre 2015 ~ 0 Commentaire

« Ecriture »

Ecriture témoignage, fiction, débrouille, mise en forme d’une réalité, exposition artistique, expression d’une singularité, d’un chemin, enjeu, issue, solution unique, pansement, chirurgie, ouverture, découverte, vérité.

Lire la suite

Tags:

24 octobre 2015 ~ 0 Commentaire

« culpabilité »

Cette addiction : trop plein, douleur, culpabilité le renvoyait à sa propre faute, à son manque de volonté. Elle évitait de constater la faute de l’autre, son incapacité à prendre soin de lui comme doivent le faire des adultes responsables d’un enfant. Elle lui évitait une détresse qu’il croyait insurmontable. Cet aveuglement l’empêcha d’avoir à se […]

Lire la suite

Tags:

Journalduntoquard |
Timedead |
Rebecca, 15 ans, ma vie. |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Bog3
| Taistoinettoie
| °O o ° * Laur'AnA * °...