05 janvier 2016 ~ 0 Commentaire

« vertige »

Si aucune limite n’est donnée à un enfant, c’est libre cours à l’infini d’une répétition hasardeuse. La limite peut, elle aussi devenir répétition. Quelle répétition adopter ? Celle qui fait le moins souffrir, celle qui offre un espace de liberté dans la répétition. On n’est jamais sorti, ça ne peut jamais être ça. Vertige.

Tags:

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Journalduntoquard |
Timedead |
Rebecca, 15 ans, ma vie. |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Bog3
| Taistoinettoie
| °O o ° * Laur'AnA * °...