21 février 2016 ~ 0 Commentaire

« signifiants »

Associer par ses propres sensations plutôt que par les signifiants de l’autre, c’est désespérant, inutile, vain.
S’inquiéter pour sa progéniture sans leur laisser le loisir précieux de s’exprimer. Craindre qu’ils ne se sentent seuls, comme si ce n’était pas le cas de tout un chacun, mais pas pour tous sans le support de la parole. Craindre qu’on leur fasse mal, physiquement, sans qu’ils ne puissent s’en défendre. Craindre qu’ils ne se dévalorisent par comparaison à un autre, tout en sachant que c’est la graine qui indique la voie du désir.
Accepter, laisser tomber l’idée de leur voler leur vérité, le secret de son amour pour elle. Se t…… le c.. avec.
De quel trop parle t-il ? Sa parole inquiètante pour celle qui l’écoute est un début de résolution par un nouveau tissage.

Tags:

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Journalduntoquard |
Timedead |
Rebecca, 15 ans, ma vie. |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Bog3
| Taistoinettoie
| °O o ° * Laur'AnA * °...