06 avril 2016 ~ 0 Commentaire

« point »

Personne pour dire que c’est bien et produire un contentement. Trop d’incertitude. Comment vivre avec cette incertitude perpétuelle qui agite chacun des actes avancés ? L’éventuelle désaprobation ressentie produit comme un anéantissement du corps. Pas de repères . Ne pas compter. Etre transparente. Un blanc dans un espace pourtant jalonné. Heureusement jalonné qui permet de tenir, si sont fixés sans relache les jalons. Ne pas supporter ce blanc à un moment, vaciller. Cette incompréhension, encore, cette main qui est lachée et cette haine qui monte parce que ce n’est pas juste. Si c’était juste, ça aurait un lien, un rapport avec. Là , non, juste un acte, de la jouissance, pas de ligne de conduite proposée, ni à déchiffrer. C’est alors à ses propres lignes qu’il faudrait se relier. Fermer les yeux sur l’incompréhensible qui le restera à jamais. Je n’ai pas compris. Point final.

Tags:

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Journalduntoquard |
Timedead |
Rebecca, 15 ans, ma vie. |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Bog3
| Taistoinettoie
| °O o ° * Laur'AnA * °...