19 juillet 2016 ~ 0 Commentaire

« mots »

Non, c’est non, je ne dirai rien et n’écrirai rien qui puisse vous faire plaisir, que vous puissiez exploiter, qui pourrait vous servir. Je garderai pour moi ce que je pense, ne divulguerai rien. Je ne veux pas que vous vous nourrissiez de ce qui m’est cher. Je ne vous donne que les miettes pas la chair, pas le cœur. C’est si beau à l’intérieur. Peut-être est ce un manque de générosité, ou de l’humilité ? Je l’ai déjà fait par le passé et ça a été bafoué par une imbécile. Mais ça m’a refermé. Puis je l’ai refait et encore, ça a été ridiculisé par une péronnelle et enfin par trois crétins.
Écrire, à quoi ça sert aux autres ? Ces mots, ces gestes, ces soupirs, cette expression, à quoi ça sert ?
D’ici, il semblerait que seuls les objets remplissent. En tout cas, c’est ce que m’ont montré les parents : que le monde des mots, c’était du vent. Ce n’était pas comme ça avant : je me rappelle me raccrocher aux mots. Et puis, ce fut le silence et je suis tombée par terre. Le pouvoir des mots.

Tags:

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Journalduntoquard |
Timedead |
Rebecca, 15 ans, ma vie. |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Bog3
| Taistoinettoie
| °O o ° * Laur'AnA * °...