18 décembre 2016 ~ 0 Commentaire

« manque »

Ne plus nier le plaisir de mordre la vie à pleine dent.
Partager, chacun sa part, si personne ne volait l’autre, si le monde tombait juste, si il n’y avait la trouille de manquer, ce serait envisageable.
Cette difficulté, parfois féminine, en rabattre avec elle.
Viser le gain de plaisir à l’horizon plutôt que de loucher sur l’autre à proximité.

Tags:

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Journalduntoquard |
Timedead |
Rebecca, 15 ans, ma vie. |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Bog3
| Taistoinettoie
| °O o ° * Laur'AnA * °...