02 février 2017 ~ 0 Commentaire

« proie »

Sentir quand il ne faut pas s’engager dans la voix du « c’est bon », voix de la sirène ensorceleuse, voix de la jouissance rapeuse, comme la langue du chat qui lèche ses proies.
Encore au défit de l’organisation.

Tags:

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Journalduntoquard |
Timedead |
Rebecca, 15 ans, ma vie. |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Bog3
| Taistoinettoie
| °O o ° * Laur'AnA * °...