26 février 2017 ~ 0 Commentaire

« vide »

Pourquoi éviter le vide, en être effrayé comme quelque chose qui ne tient pas, sur quoi ce n’est pas possible de s’appuyer, sans repère ?
En même temps, si il y a du tout partout, ne serait ce pas la seule petite ouverture claire, le seul repère ?
Où est le vide, où est ce qui soutient ?
Le manque, ça c’est du bon, le seul chemin sur.
A laisser s’exprimer, sans peur de perdre, de se perdre.
Ne pas enfermer l’être dans les mots, se laisser aller à coté des mots : le vide.
Le creux des mots.
Un vide entouré, avoir confiance dans l’entour.
Un creux sans fond. Le vertige.
Est ce que les amis, les amours, les mots, les histoires sont suffisamment solides autour ?
Pas sur que ça tienne à l’insu.
A voir.

Tags:

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Journalduntoquard |
Timedead |
Rebecca, 15 ans, ma vie. |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Bog3
| Taistoinettoie
| °O o ° * Laur'AnA * °...