15 avril 2018 ~ 0 Commentaire

« point »

Relancer toujours la réflexion.
La préciser dans les espaces blancs.
L’entraîner à un souci de détail.
L’image dans le miroir ne marche pas comme point d’appui.
Car il y manque l’essentiel (de l’être).
Le trop dans l’image, encore et encore,
Décourage encore et encore.
Avant le bouchage et l’aveuglement,
Pointer l’angoisse du manque.
La trouille qu’il n’y en est plus.
La métaphore du désir par les mots,
Sans lien apparent avec le corps.
Absence irrémédiable : c’est foutu.
Déprime ou appui ?

Tags:

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Journalduntoquard |
Timedead |
Rebecca, 15 ans, ma vie. |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Bog3
| Taistoinettoie
| °O o ° * Laur'AnA * °...