Archive | juillet 2016

05 juillet 2016 ~ 0 Commentaire

« y-a-quelqu’un »

Pourquoi est ce difficile de tracer les mots ? Comme le ressenti imaginaire d’un décorticage et d’un déshabillage.Une peine infinie, qui n’en finit pas. Errer comme une âme en peine. S’occuper de cette terreur. Mais pour l’instant, juste  ne pas penser sinon ça revient toujours : penser dans l’effroi, penser une impasse, un mur fermé, comme le […]

Lire la suite

Tags:

04 juillet 2016 ~ 0 Commentaire

« gueule »

L’énervant n’est-il pas de ne pas savoir ce qui arrive et de se précipiter dans les bras du premier venu ? De se jeter dans la gueule du loup ? Cette angoisse omniprésente : terreur de l’indéfini qui cherche par n’importe quel remède à s’apaiser. Terreur de ne pas savoir ce qui va arriver. Se précipiter dans les […]

Lire la suite

Tags:

04 juillet 2016 ~ 0 Commentaire

« consistance »

Il y a quelque chose d’étonnant, d’enfantin dans le fait de rester sur ce voir du monde de l’enfant. Décoller de cette perspective. Ce qui faisait peur était constitué par l’univers ressenti des parents, Qu’il est loin ce temps là ! Elle pose la main sur ton épaule mais l’épaule s’affaisse. Elle cherche ton regard mais […]

Lire la suite

Tags:

04 juillet 2016 ~ 0 Commentaire

« s’apercevoir »

Un endroit d’où s’apercevoir poliment.

Lire la suite

Tags:

04 juillet 2016 ~ 0 Commentaire

« culpabilité »

Toujours y ressasser. Penser qu’ôter brutalement et en culpabilisant cela n’était pas une solution puisque la solution était enlevée sans être remplacée. Sevrage radical en laissant un grand vide et un grand effroi. Peur à tous les coins de rue. Cette béquille rappelle toutes les terreurs antérieures. Est ce plutôt ces flottements qui sont difficiles […]

Lire la suite

Tags:

02 juillet 2016 ~ 0 Commentaire

« repart »

Tristesse infinie qui ne se répare pas, comme les dents, ça traine. Jalousie de ne pas avoir été aimé, comme elle l’a été, comme elle l’est.  

Lire la suite

Tags:

02 juillet 2016 ~ 0 Commentaire

« horreur »

Ne plus supporter les romans en français, le sens des phrases. Rechercher à l’insu une poésie, quand on ne comprend pas vraiment mais que ça éveille, émerveille. Les mots en français appellent les pleurs pour masquer leur pauvreté univoque et leur manque de douceurs. Comment retravailler cette langue ? Terreur qu’il leur arrive quelque chose. Prêt […]

Lire la suite

Tags:

02 juillet 2016 ~ 0 Commentaire

« impuissance, incapacité »

Désirer incarner le don. Une image qui devrait coller à ce moins, pour qu’ils n’aient plus rien à prendre et à voler. Ils ont tout pris, fait table rase, place nette, tout dévasté. Impuissance. Le mensonge, pourquoi, à quoi ça sert ? A cacher le manque ? Un enfant qui témoigne que le trop de paroles l’embrouillent. […]

Lire la suite

Tags:

01 juillet 2016 ~ 0 Commentaire

« con pas raison »

Savoir de quoi il faut se méfier, après c’est plus facile. Et puis ce qui permet de ne pas faire de bêtises…Les ressemblances ne sont que des traits de similitudes. La comparaison n’a pas à avoir lieu.

Lire la suite

Tags:

01 juillet 2016 ~ 0 Commentaire

« point d’appui »

Séparé. Avoir sa propre vie, indépendamment de celle de son entourage. Ne plus sentir horriblement ce sentiment d’isolement car il est constitutif. Mais néanmoins être épaulé, soutenu. Séparé mais accompagné. Un sentiment de solitude par rapport à un laisser tomber de l’entourage peut se faire sentir mais c’est un fait extérieur pas intérieur. Être une […]

Lire la suite

Tags:

Journalduntoquard |
Timedead |
Rebecca, 15 ans, ma vie. |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Bog3
| Taistoinettoie
| °O o ° * Laur'AnA * °...